18 octobre 2012

Charpente traditionnelle et fermette : les avantages et inconvénients

Actualités Solutions techniques
Charpente traditionnelle et fermette : les avantages et inconvénients

La réalisation d’une charpente offre deux solutions distinctes : la charpente traditionnelle, réalisée en bois massif, et la charpente industrielle composée de fermettes. Chacune a ses avantages et inconvénients. Faire son choix dépend alors davantage de l’utilisation prévue des combles.


La charpente traditionnelle, des atouts toujours actuels

La réalisation de charpentes passe obligatoirement par l’un des deux modes constructifs aujourd’hui disponibles sur le marché. Le plus ancien, la charpente traditionnelle, même si elle ne constitue plus la majorité des installations, reste tout de même demandée dans de nombreuses habitations, que ce soit en rénovation ou en construction neuve. En effet, son premier atout est de permettre, de par sa conception, un aménagement des combles, sous réserve de prévoir une hauteur sous toit suffisante.

Ainsi, elle offre une place supplémentaire, que ce soit dans le stockage de documents ou l’aménagement de nouvelles pièces. Elle est d’ailleurs montée avec un plancher hourdi. Réalisées en bois massif, elles sont également très solides.

Les essences de bois utilisées sont multiples, que ce soit des bois résineux comme l’épicéa, le sapin, des bois durs tels que le chêne ou des bois exotiques. Chaque région utilisait d’ailleurs traditionnellement le bois local pour réaliser chaque ouvrage.

En revanche, ses contraintes concernent tout d’abord son poids. La structure s’avère beaucoup plus lourde que les fermettes et nécessite une bonne connaissance professionnelle pour éviter certains sinistres.

La fermette, solution de charpente désormais privilégiée

La charpente industrielle est issue d’un principe constructif mis au point aux États-Unis dans les années 1950. Celle-ci s’appuie sur une triangulation des bois, permettant une excellente répartition des charges pour assurer sa solidité. Aujourd’hui, ce procédé représente 70% du marché de la charpente.

Son premier avantage est sa légèreté. En effet, celle-ci est réalisée avec des pièces de bois de faible épaisseur. Le maniement est alors plus aisé lors de la pose. Les essences utilisées sont principalement des résineux. Ce choix permet aussi d’en diminuer le coût.

En revanche, cette solution constructive ne permet pas l’aménagement des combles, les différentes sections de bois occupant l’ensemble de la surface. L’accès à cet espace est également à réaliser avec précaution. En effet, le plancher est bien souvent uniquement réalisé en plaques de plâtre.

Quelle que soit la solution choisie, un autre élément doit, dans tous les cas, être pris en compte : le taux d’humidité lors de la pose. À défaut, ce sont alors différents sinistres sur charpente qui pourraient apparaître, notamment des fissures sur les bois.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.