8 novembre 2011

Certification NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE : un nouveau référentiel

Actualités Développement durable Réglementations techniques
Certification NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE : un nouveau référentiel

Depuis fin septembre 2011, Certivéa applique le nouveau millésime du référentiel de la certification NF démarche HQE pour la construction des bâtiments tertiaires. Celui-ci concerne tout type de bâtiment non résidentiel. Ses exigences ont été renforcées et de nouvelles préoccupations prises en compte.


Un référentiel générique

Le nouveau référentiel NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE est qualifié de « générique », car applicable à l’ensemble des secteurs et activités du tertiaire, y compris ceux non couverts jusqu’alors comme les équipements culturels, les centres de congrès, les restaurants, les data center, etc.

Cette nouvelle approche vise à rendre une grande partie des obligations communes à toutes les activités, tout en conservant des exigences spécifiques liées à certains équipements. Ainsi, un maître d’ouvrage peut découper un bâtiment en plusieurs entités qui respecteront des impératifs de qualité environnementale adaptés à chaque activité.

Des exigences renforcées

Afin d’anticiper les évolutions des réglementations et des normes nationales et internationales, les seuils des niveaux « très performants » ont été relevés. Par exemple, la consommation des équipements électromécaniques est limitée ; en hôtellerie, l’écart de température entre la paroi froide et la température des chambres ne doit pas dépasser 3°C.

En matière de gestion de l’eau, le recours à une eau non potable doit couvrir 50 % des besoins (chasses d’eau, urinoirs, nettoyage des locaux, arrosage, etc.). Le référentiel indique également les modes de preuves attendues pour justifier l’atteinte de chaque performance.

De nouvelles préoccupations

Enfin, le référentiel intègre de nouvelles préoccupations telles que la qualité d’air, l’étiquetage des produits de construction, les véhicules électriques, les déchets (code de l’environnement), les débits d’air (normes européennes), l’implication d’un spécialiste de l’exploitation à la conception de l’ouvrage pour anticiper la maintenance future, la vitesse d’air et le confort d’été, l’éclairage (normes européennes), etc.

Ainsi, pour qu’un bâtiment tertiaire soit considéré comme « très performant » en qualité de l’air, il devra être soumis à des mesures de dioxyde d’azote, monoxyde de carbone, benzène et formaldéhyde.

Pascale Maes


Thèmes : Développement durable | Réglementations techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.