Pathologie des bâtiments


 

24 mai 2012

Effondrement de faux plafond : des causes multiples

Thèmes : Pathologie des bâtiments

L’effondrement de faux plafond fait l’objet de nombreux faits divers parfois dramatiques. Les origines peuvent en être très variées pour un résultat qui, lui, en revanche, se caractérise par d’importants dégâts matériels, dans le meilleur des cas.

22 mai 2012

Aménagement des combles : une opération aux nombreuses précautions

Thèmes : Pathologie des bâtiments | Solutions techniques

Lorsque l’on a suffisamment de hauteur sous toiture, l’idée d’aménager les combles et toujours tentante. Facile à réaliser sur le papier, il convient cependant de prendre certaines dispositions afin d’éviter les risques de sinistre, notamment par la déformation du plancher sous l’effet de nouvelles charges.

17 mai 2012

Des sinistres directement liés à l’humidité dans les combles

Thèmes : Pathologie des bâtiments

L’apparition de traces sur les plafonds situés en dessous des combles est souvent le signe d’un sinistre plus conséquent. S’il ne s’agit pas de fuites en toiture, il peut alors être rapidement mis en question la bonne ventilation sous toiture, provoquant l’apparition de condensation dans les combles et des dégâts importants.

14 mai 2012

Les défauts fréquents des peintures sur les revêtements anciens

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Comme le papier-peint, la tenue de la peinture sur les murs n’est pas éternelle. Au fil du temps, elle peut en effet s’écailler ou se fissurer. Cela impose alors une réfection des murs à réaliser avec attention, au risque de voir réapparaître les défauts une fois la rénovation achevée.

10 mai 2012

Des chauffe-eau solaires à surveiller pour éviter les désordres

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Les chauffe-eau solaires n’échappent pas aux risques de sinistres, que ce soit dans leur fonctionnement ou leurs performances. Une fois le diagnostic posé, plusieurs points sont à suivre pour que cette solution de production d’eau chaude retrouve toute son efficacité.

7 mai 2012

Des sinistres limités avec le vide sanitaire

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Le vide sanitaire est de plus en plus utilisé dans les constructions neuves. Si ce système de fondations se présente aujourd’hui majoritairement en béton précontraint, on le trouve également, notamment dans les habitats anciens, en bois. Son avantage est le niveau de sinistre, particulièrement faible.

26 avril 2012

Des doubles vitrages également soumis à dégradation

Thèmes : Pathologie des bâtiments

S’il s’avère particulièrement résistant durant de nombreuses années, le vitrage isolant peut pourtant, à terme, s’altérer. Cela se traduit, principalement, par l’apparition de traces d’humidité entre les différentes épaisseurs. Une technique de réparation permet alors d’y remédier, sans changer le vitrage.

19 avril 2012

La vétusté des installations électriques à l’origine d’incendies

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Les installations électriques sont connues pour être responsables de nombreux sinistres. Alors que le contrôle de l’installation devrait être réalisé régulièrement, peu de propriétaires font intervenir un professionnel, sauf en cas de vente. Un diagnostic immobilier impose en effet cette vérification sur les biens immobiliers de plus de 15 ans pour finaliser l’achat.

10 avril 2012

Salles de bain : entre humidité et fuite

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Les salles de bain sont, sans nul doute, l’un des lieux où les infiltrations se présentent de la façon la plus insidieuse. En effet, les fuites qui peuvent intervenir sont souvent longues à détecter avec, pour effet, sur les maisons à étage ou les copropriétés de provoquer un sinistre sur les étages inférieurs. L’autre pathologie constatée concerne, pour sa part, l’humidité résiduelle. Ces dégâts apparaissent notamment au niveau des coins douche.

6 avril 2012

Lutter contre le salpêtre, phénomène fréquent sur les murs d’habitation

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Le salpêtre apparaît fréquemment sur les murs d’habitation humides, trouvant souvent leur origine dans les remontées capillaires. Pour lutter contre, plusieurs traitements sont aujourd’hui disponibles, notamment des peintures à appliquer en extérieur comme en intérieur.

Page 3 sur 912345Dernière page »

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.