Pathologie des bâtiments


 

16 août 2012

Les odeurs, ennemies des fosses toutes eaux

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Le principal défaut touchant les fosses septiques et plus généralement les fosses toutes eaux n’est autre que les odeurs. Très fréquentes, il est cependant possible de les limiter en prenant certaines mesures. Leur origine peut également être accentuée par un défaut dans la conception même de ces équipements.

2 août 2012

Douches italiennes : attention aux risques d’infiltration d’eau

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Comme pour les receveurs, les douches à l’italienne ne sont pas épargnées par les risques d’infiltration. Les conséquences en sont des sinistres touchant les supports, mais pouvant également engendrer des dommages sur les pièces mitoyennes ou les logements situés en dessous.

20 juillet 2012

Le plomb, toujours présent dans les habitations

Thèmes : Pathologie des bâtiments | Réglementations techniques

Une récente enquête menée par le CSTB a révélé que le plomb reste encore trop présent dans les habitations. Ce constat intervient malgré les interdictions mises depuis 1949 concernant les peintures et le remplacement des canalisations réalisés dans ce matériau.

19 juillet 2012

Entretien de l’aluminium : une obligation, à réaliser avec précaution

Thèmes : Pathologie des bâtiments

L’aluminium, comme tous les métaux, nécessite d’être entretenu pour conserver ses atouts et échapper aux risques de corrosion. Cette opération est cependant à réaliser avec attention. Dans le cas inverse, la première conséquence est d’en diminuer la protection, créée par anodisation lors de la fabrication.

12 juillet 2012

Les plaques de fibres-ciment soumises à différents défauts et sinistres

Thèmes : Pathologie des bâtiments | Solutions techniques

Les plaques de fibres-ciment ont remplacé celles en amiante-ciment, interdites depuis 1997. Moins résistantes, les sinistres en sont plus fréquents avec des origines diverses, que ce soit dans la conception ou lors de la pose.

5 juillet 2012

Briques de parement : un bombement qui peut aller jusqu’à l’effondrement

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Posées pour finir l’apparence d’un mur, les briques de parement nécessitent de respecter des consignes de mise en œuvre strictes. À défaut, de nombreux sinistres peuvent apparaître, pouvant aller jusqu’à l’effondrement.

2 juillet 2012

Les volets bois soumis au gonflement

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Les volets bois constituent l’une des sources fréquentes de sinistre. Le premier d’entre eux est leur gonflement, empêchant leur fermeture. Ce phénomène apparaît principalement en hiver. Son origine est l’humidité, faisant varier la largeur de chaque lame de volet.

27 juin 2012

La responsabilité du syndic engagée en cas de sinistre sur le bâti

Thèmes : Pathologie des bâtiments | Réglementations techniques

Le syndic engage traditionnellement sa responsabilité par rapport au syndicat de copropriété de l’immeuble dont il accepte la gestion. Cette règle simple s’avère cependant beaucoup plus complexe dans les faits, comme le démontrent les nombreuses actions en justice menées, y compris devant les cours d’appel.

20 juin 2012

Inondations : attention aux dommages invisibles

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Les inondations comptent parmi les sinistres créant le plus de dégâts. La structure de chaque bâti réagit en effet différemment, pouvant tour à tour ne présenter aucun dommage ou, à l’inverse, avoir subi une force de poussée conséquente. Avant tout travaux, il est alors important de veiller à éliminer les risques de sinistres, notamment invisibles.

7 juin 2012

Les pathologies les plus fréquentes dans le BTP

Thèmes : Pathologie des bâtiments

Les sinistres dans le bâtiment constituent un élément important. En effet, ils apparaissent dans des proportions plus ou moins conséquentes et concernent tous les types de bâtis, à tous les niveaux, que ce soit dans l’aménagement intérieur, son enveloppe ou les équipements. L’occasion de voir quelles sont les pathologies les plus souvent rencontrées.

Page 2 sur 912345Dernière page »

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.