5 juillet 2012

Briques de parement : un bombement qui peut aller jusqu’à l’effondrement

Actualités Pathologie des bâtiments
Briques de parement : un bombement qui peut aller jusqu’à l’effondrement

Posées pour finir l’apparence d’un mur, les briques de parement nécessitent de respecter des consignes de mise en œuvre strictes. À défaut, de nombreux sinistres peuvent apparaître, pouvant aller jusqu’à l’effondrement.


Bombement et chute, des sinistres rencontrés avec la pose de briques de parement

Les briques de parement sont toujours aussi prisées. Mises en place sur les façades ou sur un mur de clôture, elles permettent de donner un style à la construction, tout en protégeant efficacement la maçonnerie des différents éléments climatiques. Derrière cette réalisation, se cache également une sinistralité bien connue. En effet, il n’est pas rare de constater le bombement de ce revêtement extérieur (pour en savoir plus sur les solutions de protection des enveloppes, consultez notre publication concernant les façades, bardages et enduits naturels), pouvant aller jusqu’à la chute des briques.

La cause la plus connue est le raccourcissement du voile porteur du fait de la mise en compression. La première conséquence en est le bombement avec compression des joints. Un autre phénomène peut également se produire : le gonflement des briques. Plus rare, ce phénomène n’entraîne cependant que rarement l’effondrement du parement.

Le respect des règles de pose pour les briques de parement

La principale erreur souvent commise dans la pose de briques de parement est de les apposer contre le mur à recouvrir. En effet, la préconisation de pose considère ce système d’isolation comme un élément indépendant de l’ensemble de la construction, laissant le support et le revêtement libres de tout mouvement.

Ainsi, la pose doit prévoir un espace de 2 à 3 cm entre le mur à recouvrir et les briques de parement. Celles-ci sont alors reliées au gros œuvre par un système d’attaches courbées vers le bas et intégrées au voile béton.

En cas de sinistre, les briques doivent être entièrement déposées et remises en place selon la méthode préconisée. Il convient également d’intégrer un joint souple entre chaque niveau pour garantir la solidité de l’ensemble.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.