27 septembre 2019

Le bois pour l’impression 3D, en cours de développement

Actualités Solutions techniques
Le bois pour l’impression 3D, en cours de développement

L’impression 3D utilisée dans le bâtiment connaît des avancées au quotidien. Les matières employées se multiplient. Parmi les dernières recherches figure l’impression en 3D à base de bois. Le projet est à la fois novateur et prometteur, même s’il reste encore à résoudre certaines contraintes techniques.


Une impression à base de bois

Le futur de la construction devrait passer par le développement de l’impression 3D. Les projets se multiplient avec une maîtrise de plus en plus réelle. C’est le cas pour les solutions à base de béon, présentant une solidité très élevée. Demain, ces mêmes réalisations pourraient bien être envisagées en bois. C’est du moins le défi que s’est lancé la Haute école spécialisée berlinoise BFH.

Ses chercheurs travaillent actuellement au développement d’une solution utilisant le bois non pas comme simple matériau de remplissage, mais en tant que composant principal. Cela pourrait alors permettre la réalisation d’objets, de menuiseries ou d’habitats.

Plusieurs difficultés à résoudre

Cette innovation nécessite toutefois de résoudre certaines difficultés encore trop présentes avant d’envisager son utilisation. La première contrainte concerne la solidité du bois. La technique de chauffe de la matière est inutilisable pour l’impression 3D. La solution pourrait venir de l’emploi de fil fondu. La méthode est actuellement en test, avec des filaments conçus à base de lignine.

L’autre solution pourrait mélanger les fibres à un liant par extrusion, rappelant la méthode employée pour le béton. Reste dans ce cas à définir le produit le mieux adapté pour s’associer au bois. Affaire à suivre…


Thèmes : Solutions techniques

Mots-clefs : , ,
Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.