18 décembre 2020

Le BIM, nouvel outil de la préconstruction

Actualités Solutions techniques
Le BIM, nouvel outil de la préconstruction

LA PRÉCONSTRUCTION SOUS TOUTES LES FORMES
Les technologies en matière de BTP s’appliquent également à la préconstruction en atelier. C’est le cas du BIM. Cet outil devenu précieux fait plonger chaque projet dans la 3D. Il a aussi de nombreux avantages. L’enjeu : simplifier le travail sur site pour tous les intervenants.


La modélisation appliquée à la préfabrication

C’est devenu l’élément phare de toute conception. Le BIM est désormais entré dans de nombreux travaux architecturaux, amenant un rendu réaliste, tout en simplifiant la réalisation. Placement d’un équipement, d’un réseau : la visibilité est claire sur le projet, permettant de corriger rapidement les erreurs et défauts de conception avant même d’arriver en phase de conception.

Cette révolution, utilisée sur les chantiers traditionnels, s’applique aussi aux projets préfabriqués. C’est notamment le cas pour la construction des panneaux béton. L’intégration du BIM permet, entre autres, de placer les réservations des différents corps d’état, comprenant le passage des câbles, les canalisations ou les menuiseries.

De nouvelles applications à venir

L’utilisation de cette technologie est vouée à évoluer avec de nouvelles attentes. L’une d’elles concerne le travail collaboratif entre tous les acteurs de la construction. Cela pourrait passer par une collaboration élargie entre les corps de métier autour de l’échange de données. Cette orientation aboutirait à l’utilisation d’une seule maquette partagée par les différents protagonistes.

L’idée est de capitaliser les expériences de chacun pour les appliquer à un projet commun. Elle repose aussi sur un élément essentiel : la communication entre tous les intervenants.


Thèmes : Solutions techniques

Mots-clefs : , ,
Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.