8 février 2017

Le béton, plus que jamais fibré

Actualités Solutions techniques
Le béton, plus que jamais fibré

La composition du béton s’est fortement modifiée ces dernières années. L’utilisation du béton fibré s’est progressivement imposée pour des réalisations variées. Il évolue encore aujourd’hui sous l’impulsion de la société BASF France.


De nouvelles fibres pour des performances revues

Les fibres macrosynthétiques dans le béton ont vécu. Les évolutions récentes de celui-ci amènent plusieurs nouveautés. BASF France s’est intéressée à sa composition pour en modifier son matériau majeur : les fibres. L’entreprise innove ainsi en sélectionnant des fibres à base de polyvinyle alcool (PVA).

Celles-ci viennent d’améliorer la performance du béton fibré. Elles bénéficient notamment d’une plus grande capacité de déformation, tout en étant très résistantes. Leur texture permet de répondre efficacement à des sollicitations en flexion supérieure. L’offre signée BASF France se décline en deux produits : MasterFiber 400 et MasterFiber 401.

Un béton fibré plus léger

L’autre atout de ce nouveau béton fibré est de pouvoir entrer en plus grande proportion dans la composition du béton, tout en offrant une résistance améliorée. Le premier effet est une réduction de l’épaisseur des panneaux réalisés, pouvant aller jusqu’à 40 % par rapport à un béton traditionnel. Le produit fabriqué ne nécessite plus l’association à une armature, garantissant des panneaux de béton plus légers.

Cette solution est utilisable pour la création de caniveaux, de panneaux de clôture, de béton décoratif, ou encore de mobilier urbain et d’escaliers. Tout est imaginable. Ce nouveau béton fibré à base de polyvinyle alcool devrait d’ailleurs multiplier ses applications pour améliorer les performances des bâtis.


Thèmes : Solutions techniques

Mots-clefs : , ,
Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.